Coreb Jeunes

Rencontre de la Coreb Jeunes du 29 au 30 novembre 2013

A la veille du premier dimanche de l'avent, les jeunes religieuse et religieux de la Coreb Jeunes se sont réunis autour du thème : "La question des abus sexuels dans l'Eglise de Belgique et ses développements actuels. Vers une actions concertée pour mieux accueillir, mieux comprendre, mieux prévenir." La conférence était animée par le Père Daniel Sonveaux, s.J. Délégué de la COREB  pour les questions liées aux abus sexuels dans l'Eglise, et qui est à ce titre membre de la Commission interdiocésaine pour la protection des enfants et des jeunes et du Conseil de surveillance de la Fondation Dignity.
Nous nous sommes réunis dans la communauté des Frères Maristes à Habay-la-Vieille.

« Pas de fait divers, pas de dévoilement impudique sous prétexte de se tenir au courant des choses du « monde ». D’emblée, le Père Daniel Sonveaux, s.j., nous invite à dépasser la matière à scandale que l’on colporte sous le manteau ou que l’on porte en soi en silence dans la souffrance, pour nous ouvrir à l’écoute de la « parole libératrice ». D’abord, sur le plan judiciaire et en rappelant quelques dates phares, le Père situe les faits et leur évolution qui, depuis l’aveu de Mgr Vangheluwe en avril 2010 ont abouti à la création d’un « centre d'arbitrage » en matière d’abus sexuels. Résultat et fruit de 3 années d’un travail minutieux et honnête effectué par la « Commission Lalieux, les évêques, les Supérieurs Majeurs, les Président et membres de la COREB. Quelle que soit leur appartenance religieuse ou politique, tous ont œuvré pour le bien commun. Oui, l’Esprit du Seigneur était présent.
Le Père Daniel Sonveaux situe le cours sur le plan pastoral, cette fois, soulignant l’importance et la nécessité de libérer la parole, d’une part, et mettant en exergue la responsabilité de la personne qui est à l’écoute de la victime, d’autre part. Etre prêt à recevoir la parole de souffrance et à demander l’assistance de personnes compétentes en la matière (médecin, psychologue, accompagnant spirituel, justice) pour entrer dans une approche globale. Tout l’encadrement se faisant sous le regard de Dieu et dans l’attitude humble de l’être pécheur.
L’enseignement se terminait par un appel à « l’Espérance ». La confiance blessée peut renaître car l’être humain a en lui la force de la résurrection du Christ.
Au cours de 2 carrefours, par groupes de 6, nous étions invités à échanger nos réflexions sur le thème de la session et à réfléchir sur une meilleure connaissance de nous-mêmes.
C’est dans la joie des retrouvailles que s’est déroulée cette session de novembre de la COREB « Jeunes ».Tous nos remerciements au Père Daniel Sonveaux pour la richesse de son enseignement, à Sœur Marie-Catherine pour le soutien de sa présence et à…tous les organisateurs.

Sr Marie Fabienne
Abbaye Notre Dame de Brialmont


Le thème choisi pour cette session COREB-Jeunes nous a tous, il me semble, profondément interpellés. Je dois avouer que de prime abord, bien que le sujet me paraisse important, le thème des abus sexuels dans l’Eglise ne me motivait pas beaucoup dans le cadre de cette rencontre. Mais au final, je remercie beaucoup Daniel Sonveaux et les organisateurs de la session pour cet éclairage important et la façon remarquable dont cela nous a été transmis. Avec beaucoup de réalisme, de finesse et de vérité, Daniel Sonveaux nous a fait part de son expérience au sein de la commission interdiocésaine qui s’est formée. En peu de temps, nous avons été sensibilisés à cette problématique difficile, sa complexité tant pour les victimes que pour les abuseurs et leur prise en charge respective, dans l’optique d’une guérison et d’une justice « réparatrice »...
Par ailleurs, d’une façon plus vaste et plus personnelle, nous avons été invités dans les carrefours à questionner l’équilibre de notre propre vie de célibat consacré et à considérer notre affectivité, notre rapport aux autres… Un appel à bien se connaître et à ne pas avoir peur des questions qui peuvent surgir au cours de notre chemin, pour avancer en vérité et en liberté au service du Seigneur.

Sr Charlotte-Bénédicte
Abbaye Paix Notre Dame Liège

Imprimer E-mail