L'individu à l'épreuve de la communauté

L'individu à l'épreuve de la communauté

Jean-Michel Longneaux

Journée de la Coreb en juin 2017

Hilde Kieboom

Vincent Flamand

Frères des écoles chrétiennes

Jean-Baptiste de La Salle Les grandes périodes de sa vie Jean-Baptiste de La Salle est né à Reims le 30 avril 1651, dans une famille de la bourgeoisie. Il est mort à Rouen le 7 avril 1719. (Louis XIV est roi de France de 1643 à 1715.) 1651-1679 : un chemin tout tracé Dès l'âge de 11 ans, sa famille le destine à la prêtrise. À 15 ans, il devient chanoine de la cathédrale de Reims, avec les bénéfices sociaux et financiers attachés. À 27 ans, à l'issue de sa formation au séminaire Saint-Sulpice de Paris, il est ordonné prêtre. Il est promis à une belle carrière ecclésiastique. 1679-1691 : d'un engagement à un autre ... En 1679, il rencontre Adrien Nyel venu à Reims pour y développer les écoles gratuites de garçons. Jean-Baptiste de La Salle le reçoit chez lui pour faciliter la réussite de cette mission à laquelle il est progressivement associé. En 1682, la famine sévit en France : les maîtres des écoles gratuites se plaignent et le provoquent à une conversion à leur monde, celui des pauvres. Jean-Baptiste de La Salle partage ses biens et renonce à son canonicat. Comme les maîtres qu'il accueille, il n'a plus d'avenir assuré. En 1686, il s'engage à vivre avec eux. Sa famille ne le comprend pas ... 1691-1712 : les turbulences Le 21 novembre 1691, avec les Frères Gabriel Drolin et Nicolas Vuyard, il prononce le "voeu héroïque" : un engagement radical "jusqu'au dernier vivant" à établir la société des Frères pour l'établissement des écoles gratuites. Opposition des maîtres d'écoles, des curés, des évêques, pillage des écoles, procès, condamnations. En 1704, les "maîtres écrivains" de Paris exigent la fermeture des écoles des Frères. Monsieur de La Salle est destitué de sa charge de Supérieur. 1712-1714 : la nuit du doute Il quitte Paris et parcourt la France; il visite des écoles à Mende, Marseille, Grenoble ... Il ne comprend plus la volonté de Dieu. Il se retire à Parménie, dans le Dauphiné. 1714-1719 : Dieu au bout du chemin Les Frères de Paris écrivent à Jean-Baptiste de La Salle et lui "commandent", au nom de son "voeu d'obéissance à la société", de reprendre la direction de leur "Société". Jean-Baptiste de La Salle reçoit cette lettre pendant son séjour à Parménie, en 1714. Dieu lui fait signe. Il revient à Paris, retrouve les Frères : "Me voici arrivé, que désirez-vous de moi ?" En 1717, à Saint-Yon, près de Rouen, le Frère Barthélémy est élu premier successeur de Jean-Baptiste de La Salle comme Supérieur général de la Congrégation. Jean-Baptiste de la Salle meurt le Vendredi saint 7 avril 1719. Sa dernière parole est : "J'adore en toutes choses la conduite de Dieu à mon égard."   Si vous souhaitez en savoir plus, deux sites peuvent compléter cette première information : - www.lasalle.org (site international) et https://lasallefrance.fr d'après Archives lasalliennes  

Related Articles