Congrégation du Saint-Esprit

Congrégation du Saint Esprit sous la protection du Cœur Immaculé de Marie, alias: Spiritains.

Qui sommes-nous ?

Notre fondateur, Claude-François Poullart des Places a consacré à l’Esprit-Saint sa petite communauté naissante, le 28 mai 1703, à Paris (France) : c’était le Séminaire du Saint-Esprit. Cette consécration nous l’avons gardée et mais notre nom « officiel » est celui de « Congrégation du Saint-Esprit sous la protection du Saint Cœur de Marie ». En effet, nous sommes le fruit d’une union de deux congrégations, celle du « Saint-Esprit » fondée en 1703 et celle du «Saint-Cœur de Marie» fondée par François Libermann en 1841 à Amiens (France) qui s’est jointe à la congrégation du Saint Esprit en 1848.
Nous sommes consacrés à l’Esprit-Saint, auteur de toute sainteté et «inspirateur de l’esprit apostolique» ; nous demeurons aussi sous la protection du Cœur Immaculé de Marie, comblé par ce même Esprit « de la plénitude de la sainteté et de l’apostolat ». (Règle de Vie spiritaine, n° 6)
Près de trois mille Spiritains servent, en communautés de plus en plus internationales, dans une soixantaine de pays sur six continents: en Europe, en Afrique, en Amérique du Nord, Centrale et du Sud, en Asie et en Australie.

Charisme

Notre « charisme » c’est de porter la Bonne Nouvelle de l’Évangile de Jésus-Christ aux quatre coins du monde, et plus spécifiquement dans les milieux en difficulté sociale, dans les pays qui n’ont jamais ou peu entendu parler de Jésus-Christ ou encore dans des situations pour lesquelles l’Église trouve difficilement des ouvriers apostoliques.
L’évangélisation des pauvres est notre but. Nous allons donc plus spécialement vers les peuples, les groupes et les personnes qui n’ont pas encore entendu le message évangélique ou qui l’ont à peine entendu, vers ceux dont les besoins sont les plus grands et vers les opprimés. Nous acceptons aussi volontiers des tâches pour lesquelles l’Église trouve difficilement des ouvriers. (Règle de Vie spiritaine, n° 4)
La congrégation du Saint Esprit est une congrégation cléricale de droit pontifical mais il existe des frères spiritains et des laïcs/laïques associés spiritain(e)s.
La congrégation compte deux bienheureux : les pères Jacques Laval (1803-1864) et Daniel Brottier (1876-1936).

La Région Belgique dans la Circonscription Europe.

La Région Belgique constitue avec la Région Allemagne la Circonscription Europe. Son supérieur est secondé par deux régionaux, un pour chaque région, et par le Conseil de la Circonscription Europe.
Confrères et communautés de la Région Belgique:
-    Nombre de confrères de la région Belgique: 36 dont 4 travaillent à l’étranger (R.D. Congo, Cameroun, France et Vietnam). Sur les 36 confrères, 34 sont prêtres et 2 sont laïcs consacrés (frères).
-    Communautés : 5 soit les communautés sint Jozef de Nijlen, Nicolas Gobina de Charleroi-Acoz, Notre Dame d’espérance de Gentinnes Mémorial Kongolo, saint Jean-Baptiste de Molenbeek-saint-Jean Bruxelles et saint Boniface d’Ixelles-Matonge Bruxelles.
-    Nationalités des confrères de la région Belgique : 6 (Belgique, R.D. Congo, Cameroun, Nigeria, Pologne, Congo Brazzaville).
-    Age : 11 confrères ont moins de 55 ans.
-    Revues : ‘Joyeux dans l’Espérance’ et ‘Pentecôte sur le Monde’.
Une fraternité laïque est active en région flamande (Nijlen).

Autre site : http://www.spiritains.org/

Provincial de la Circonscription Europe :

Pères du Saint Esprit

Rue de Mérode 78
1060 Bruxelles.
Tél. : 02/5332750 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.