Dominicaines Missionnaires de Namur

Soeurs Apostoliques

Congrégation des Dominicaines missionnaires de Namur

Conçue en Afrique et née à Namur !

Pour collaborer avec les frères dominicains missionnaires au Congo, Monseigneur Lagae, lui-même dominicain, conçut l’idée d’une Congrégation exclusivement missionnaire. Son option pour la mission à l’extérieur du pays serait radicale et son style de vie adapté. Il fit appel aux moniales de Dinant qui acceptèrent de nous transmettre le charisme dominicain et de s’ouvrir au grand large.  En accord avec Monseigneur Heylen, évêque de Namur, la congrégation est née le 21 novembre 1937, au 44 rue du Belvédère, à Namur. 

Dans l’Ordre des Prêcheurs

Notre congrégation est affiliée à l’Ordre des Prêcheurs dès 1938.  Ecole de Vérité et de conversion, l’Ordre fait de nous des disciples à l’écoute de la Parole de Dieu, passionnées de la transmettre.

L’Ordre nous propose une manière de vivre  qui en elle-même est déjà témoignage :
Une vie communautaire, simple et fraternelle, en quête de n’avoir qu’un seul cœur en Dieu,
Une vie selon les conseils évangéliques, dépouillée de tout ce qui n’appartient pas au Royaume
Une vie de prière personnelle et liturgique nourrie aux sources de la foi
Une vie d’étude, aimant la doctrine solide et ouverte aux réalités humaines
Une vie joyeuse, modelée par le cadre à la fois souple et rigoureux qui correspond à ces exigences
Une vie missionnaire inspirée de la miséricorde de Dieu, itinérante, audacieuse…

Dans cet esprit, nous avons fondé deux congrégations dominicaines en Afrique : les Filles de Sainte Catherine de Sienne et les Dominicaines Missionnaires d’Afrique et les avons accompagnées durant de longues années. Nous restons en relation étroite avec elles. 
  
Jusqu’à maintenant, un seul objectif

Vibrant à l’appel de ceux qui sont  sans espérance et sans Dieu en ce monde, nous sommes prêtes à aller, même au-delà de nos frontières, n’importe où la Vérité de Dieu n’est pas entendue et reçue. Sensibles à la vie que suscite la Parole de Dieu, nous l’annonçons non seulement par notre prédication mais aussi par des services et une qualité de présence, d’accueil et d’écoute qui se veut signe  de la proximité et de la tendresse de Dieu. Cela nous a conduites en RDC, au Chili, en Bolivie, au Pérou, au Rwanda, au Burundi, au Congo-Brazza,  au Niger et en République Centrafricaine, dans des lieux humainement et spirituellement défavorisés : banlieues, populations éloignées, auprès des pygmées, des handicapés, des prisonniers, des déplacés … Nous privilégions la formation humaine, professionnelle, biblique et théologique, gage d’un meilleur avenir.  Légère de structures, la congrégation cultive la disponibilité et le courage.

Toujours en communauté

La communion dans la même foi, une foi de nomades pour Dieu, à travers une grande diversité de personnalités, crée entre nous des liens très forts… C’est ensemble que neuf de nos sœurs à Watsa en 1964 ont donné leur vie comme témoins de Dieu jusqu’au bout. Nous soutenant les unes les autres, nous avons tenu sous des dictatures, durant des guerres, des coups d’état, un génocide…


Aujourd’hui et demain

Aujourd’hui, nous sommes un petit reste : avec la prière « sans frontières », avec des séjours en Afrique toujours dans la ligne de la formation, avec des engagements personnels auprès des personnes en difficulté, avec l’accueil, nous regardons vers l’avenir avec espérance. En lien avec les laïcs dominicains de Namur, des communautés nouvelles, plusieurs diocèses, tant d’amis de part le monde, nous nous ouvrons à de nouveaux chemins de prédication et surtout à l’insoupçonné que Dieu nous prépare…

Notre bulletin s’intitule « Clin d’œil »